Nordahl Lelandais confirme avoir donné la mort à Arthur Noyer mais sans vouloir le tuer, devant les Assises de Savoie à Chambéry


03 mai 2021

Il a confirmé hier à la barre, avoir donné la mort à Arthur Noyer mais sans vouloir le tuer.

Le procès de Nordahl Lelandais a démarré le lundi 3 mai au matin devant les Assises de la Savoie à Chambéry. La personnalité de l’accusé a été décortiquée par l’enquêtrice et selon elle, l’ex-maitre chien de Domessin a eu une vie plutôt calme avec une enfance heureuse et une scolarité normale. Lors de sa carrière militaire débutée en 2001, il a montré des sautes d’humeur et sera réformé en 2005.

Suivra ensuite un parcours professionnel irrégulier et un suivi psychologique pour des crises d’angoisses. Il déclare ne pas être fou pour autant, tout en affirmant avoir toujours cru se sentir observé.

Il se déclare hétérosexuel avec une seule expérience homosexuelle par curiosité et sans pénétration. Il réfute les accusations de son ex-compagne qui le dit "agréable, serviable mais menteur et manipulateur et avoue avoir été addict à la cocaïne et avoir perdu pied après une rupture sentimentale fin 2016 début 2017". Le procès doit durer jusqu’au 12 mai.

Par Tina Sanchez