Incendie à Voreppe : le feu est désormais fixé


08 août 2022

L’annonce a été faite en fin de journée ce mardi 9 août par la préfecture de l’Isère.

[MàJ 09/08/22 - 18h00] « Le feu est désormais fixé, c’est-à-dire qu’il ne progresse plus », peut-on lire dans un communiqué. Une centaine d’hectares ont été détruits depuis plusieurs jours sur les contreforts de la Chartreuse.

Ce soir, l’évolution de la situation étant favorable, 224 sapeurs-pompiers sont actuellement engagés sur cet incendie.

Cette nuit, toute la zone reste en surveillance active. Les prévisions météorologiques sont calmes avec un vent faible jusqu’à minuit.

[MàJ 09/08/22 - 08h00] Dans le point sur la situation de la préfecture, on apprend ce matin que l'incendie a désormais parcouru plus d'une centaine d'hectares depuis vendredi soir. Si le feu n'est toujours pas fixé, il n'a pas progressé dans la nuit. L'incendie se développe maintenant sur une zone non-habitée entre Voreppe et La Sure-en-Chartreuse, à flanc de montagne.

Ce sont désormais 380 pompiers qui sont engagés sur cet incendie avec des renforts venus du Rhône-, de la Savoie, de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, de l'Allier et du Cantal. Les soldats du feu devraient rester mobiliser sur l'incendie pendant encore plusieurs jours, étant donné que les conditions météos ne devraient pas bouger avec encore beaucoup de soleil et des vents aux alentours de 40km/h.

[MàJ 08/08/22 - 18h00] Ce lundi en fin de journée, la préfecture de l’Isère a indiqué que l’incendie n’était toujours pas fixé. « Il progresse lentement, poussé par un vent de nord-ouest de 30 km/h, forcissant jusqu’à 22h, avec une température de 32°C », peut-on lire dans un communiqué. Le feu a parcouru 85 hectares désormais.

Une trentaine de maisons supplémentaires ont été évacuées à titre préventif dans le secteur des Balmes en raison de chutes de débris végétaux enflammés qui rendent nécessaires des opérations de protection des habitations.

On ne déplore aucun blessé à ce stade parmi la population. En revanche, trois sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés en intervention.

En tout, 308 soldats du feu sont engagés et des renforts sont arrivés de départements voisins. A noter également que 80 engins sont utilisés, dont deux hélicoptères bombardiers d’eau en soutien aérien qui ont effectué 44 largages représentant 131 200 litres d’eau.

La RD 520A entre Voreppe et Pommiers-la-Placette et la RD 1075 entre La Buisse et Voreppe restent fermées.

[MàJ 08/08/22 - 11h00] L'incendie est toujours en cours alors que le vent commence à se lever. Les routes départementales 520A entre Voreppe et Pommiers-la-Placette et 1075 entre La Buisse et Voreppe sont coupées à la circulation. Les Canadairs ne sont toujours pas revenus sur place mais eux hélicoptères bombardiers d'eau continuent leur mission sur les zones les plus escarpées.

La préfecture demande aux riverains de ne pas contacter les pompiers si vous observez de la fumée ou des flammes sur la zone du Belvédère des Maquisards pour ne pas encombrer les lignes téléphoniques, et demande de ne pas se rendre sur les lieux, d'utiliser des drones ou de s'arrêter sur les bords de route pour observer les flammes.

[Mise à jour 08/08/22 - 09h30] Ce sont désormais plus de 270 pompiers qui sont mobilisés face aux flammes. Le vent s'est calmé ce matin mais les soldats du feu attendent une nouvelle dégradation de la situation à la mi-journée avec le retour du vent.

65 engins de pompiers sont mobilisés pour tenter d'éteindres les flammes. Depuis vendredi soir, et l'impact de foudre qui a provoqué cet incendie, il n'y a heuresement aucune victime à déplorer.

[Article initial 08/08/22 - 07h00] Des renforts venus de Savoie, Haute-Savoie et du Rhône sont mobilisés pour aider les pompiers Isérois.

La situation s’est dégradée cette nuit, par rapport à hier en fin d’après midi, dimanche 7 août. Ce sont désormais plus de 75 hectares de végétations qui ont été détruits. Dans la nuit de ce dimanche 7 au lundi 8 août, le vent a relancé l’incendie. Un véritable « mur de flammes » s’est opposé aux quelques 200 pompiers mobilisés toute la nuit. C’est désormais toute la zone montagneuse au-dessus de Voreppe et jusqu’à La Buisse qui est embrasée. Une zone particulièrement escarpée.

Hier en fin de journée, quatre Canadairs sont venus en aide aux pompiers, en plus des hélicoptères bombardiers d’eau. Ils se sont rechargés en eau plusieurs fois au lac de Paladru, évacué pour l’occasion, avant de retourner à leur base au coucher du soleil. Les appareils devraient de nouveau être mobilisés dans la journée.

Hier a également été marqué par l’évacuation de 140 habitants. Les flammes se rapprochaient en effet dangereusement des hameaux de Malossane, Le Bourget, Les Côtes, Les Balmes et Les Barniers. Pour ceux qui ne pouvaient pas être accueillis chez des proches, ils ont pu se réfugier dans la salle municipale de l’Arrosoir à Voreppe.

Source image : Facebook @GGD38

Par Thomas Bantchik & Baptiste Berthelin