Chirurgien grenoblois suspendu : une nouvelle plainte pour « homicide involontaire »


29 avril 2021

Une de ses patientes est récemment décédée.

Les rebondissements s’enchainent dans l’affaire du chirurgien orthopédiste grenoblois accusé de mutilations. Mardi 27 avril, la justice avait invalidé sa mise en examen pour 32 patients sur 76, estimant qu’elles étaient « prématurées ». Ce chirurgien orthopédiste restait tout de même poursuivi pour blessures involontaire sur 42 victimes et pour homicides involontaires sur deux patients.

Mais hier, mercredi 28 avril, une troisième plainte pour homicide involontaire a été déposée. Il s’agit de la famille d’une patiente de 58 ans décédée le 15 avril dernier. Elle avait déjà déposée plainte pour « blessures involontaires ». En 2010 elle avait été opérée au dos par ce chirurgien, une opération qui s’était infectée et qui avait demandé six autres opérations. Depuis, elle était dans un état de handicap lourd.

Par Thomas Bantchik